INFOS

SEMINAIRE D’INFORMATIONS ET D’ECHANGES


L’OIM va permettre au Gouvernement sénégalais de fournir aux migrants une aide et une protection fondées sur les droits après leurs débarquements.

Dakar – Depuis 2019, le nombre de migrants irréguliers quittant les côtes ouest-africaines, et en particulier sénégalaises, pour les îles espagnoles des Canaries augmente. Entre janvier et août 2022, 10 637 migrants sont arrivés de manière irrégulière dans les îles Canaries. La traversée de l’Atlantique depuis les côtes ouest-africaines jusqu’aux îles Canaries est considérée comme la route la plus meurtrière vers l’Europe. Avec la croissance des traversées irrégulières, les incidents se multiplient également le long des côtes ouest-africaines. De nombreux migrants effectuant la traversée de l’océan Atlantique sont en situation de vulnérabilité et ont besoin de protection, de soutien et d’assistance après le débarquement.

Au regard de cette situation, l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), en partenariat avec le gouvernement du Sénégal à travers la Direction Générale d’Appui aux Sénégalais de l’Extérieur (DGASE) et le Comité Interministériel de Lutte contre l’Émigration Clandestine (CILEC) a développé le projet Renforcement des capacités permettant au Gouvernement du Sénégal de fournir aux migrants vulnérables une aide et une protection soucieuses des sexospécificités et fondées sur les droits après leur débarquement.